Blue Flower

Il s’agit d’un trouble neurocomportemental relativement fréquent chez l’enfant (5 à 10%, en particulier chez les garçons). D’origine neurologique essentiellement, ce trouble se manifeste dès l’age de 2-3 ans et peut entraîner des difficultés importantes, tant sur le plan relationnel qu’au niveau scolaire. Il peut également persister à l’age adulte (4% de prévalence chez l’adulte).

Contrairement à l’idée reçue, l’hyperactivité peut ne pas apparaître au premier plan et n’est pas obligatoirement présente pour pouvoir diagnostiquer un TDAH.  On retrouve par contre systématiquement des difficultés attentionnelles et concentrationnelles, particulièrement handicapantes sur le plan scolaire et une grande impulsivité (difficultés à attendre son tour, comportements dangereux, énervement facile, intolérance à la frustration...). Ces enfants finissent par devenir difficiles à supporter pour les parents, les enseignants et même par leurs camarades. Ces enfants se retrouvent ainsi souvent en échec scolaire, isolés ou peu appréciés par les autres et souffrent généralement d’un manque d’estime d’eux-mêmes.

Une prise en charge médicamenteuse peut parfois s’avérer utile pour aider l’enfant à se contrôler et à se concentrer davantage. Néanmoins, une psychothérapie semble indispensable à la fois l’enfant et sa famille à mieux gérer les symptômes et à mieux vivre au quotidien.

Pour plus de renseignements, nous vous renvoyons vers le site de TDAH-France, site de l’Association française pour aider les familles, adultes et enfants concernés par le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité. www.tdah-france.fr